Histoire

La société de musique « Harmonie » d’Arconciel est née de la volonté tenace de quelques passionnés de l’instrument de cuivre.

1917
Quatre jeunes d’Arconciel à bicyclette s’élancent régulièrement sur les chemins caillouteux en direction de la Tuffière ; ils portaient sur le dos ou accrochés au guidon de leur vélo, un instrument.

Ce sont Max Dousse, Maurice Trinchan, Alexis Python et Alphonse Dousse qui s’en vont presque en cachette à Ecuvillens pour s’initier à la musique instrumentale avec un alto, un baryton, un piston et une basse. Sous la houlette de musiciens chevronnés, ils forment leurs premières armes dans la musique.

Tenaces dans leur désir de jouer, ces jeunes font leurs répétitions dans le four de la ferme de La Garde. Du côté des autorités civiles et religieuses, c’est la réticence, voire l’opposition.

Le premier comité est constitué de:

Max Dousse, directeur
Louis Kuhn, président
Maurice Trinchan, secrétaire
Alexis Python, caissier
Louis Piller, aubergiste, archiviste.

1918
Le 23 novembre, la fondation de la société est entérinée par l’acceptation de ce que l’on appela « Le Règlement » sous la dénomination de « HARMONIE ».

1922
Le 27 août, sous la direction de M. Maurice Trinchan, la société participe à la première Fête des musiques de la Sarine (campagne), au Mouret.

1924
Le 8 avril, jour de Pâques, la société va chercher sa première bannière achetée, pour le prix de Fr. 310.–, à une société de gymnastique de Bulle.

1926
Le 30 mai, la société participe à la Fête des musiques de Sarine-Campagne, à Posieux.

1936
Le 17 mai, Arconciel sert de décor à la Fête régionale des chanteurs fribourgeois. Pour l’occasion, MM. Georges Aeby et Jean Risse composent « Le coq du clocher d’Arconciel », pièce pour chœur d’hommes et enfants, avec accompagnement de la fanfare.

1937
Le 26 août,  il est décidé l’acquisition d’uniformes d’occasion. Ces uniformes, en provenance de Flühli, sont portés pour la première fois le 24 octobre, lors d’une soirée-concert.

1939
Dès le 1er septembre, en raison de la Mobilisation générale, l’activité de la société est, comme partout ailleurs, sérieusement perturbée.

1943
Le 4 juillet, la société participe à la Fête régionale, à Belfaux.

 1945
Le 8 mai, fanfare en tête, dans l’allégresse on fête l’armistice signée la veille.

1947
Le 27 avril, c’est l’inauguration de la nouvelle bannière avec bénédiction.

Marraine : Mme Marie Gross-Python
Parrain : M. Louis Kuhn.

1947
Les 10 et 11 mai, la société participe pour la première fois à la Fête cantonale des musiques fribourgeoises, à Broc.

1948
Le 17 mai, par amitié pour M. Gabriel Python, son ancien président, la société participe à la Fête régionale (rive gauche) à Farvagny. Le 6 juin, c’est au Mouret que la société se déplace pour la Fête régionale de la rive droite. Pour anecdote, les deux déplacements sont effectués sur un char d’armée tracté par une jeep.

1949
Le 22 mai, participation à la Fête régionale de la rive droite, à Treyvaux.

1951
Le 10 juin, la société se rend en car à Marly pour participer à la Fête régionale.

1952
Le 11 mai, participation à la Fête des musiques de la Sarine, rive droite, à Ependes. Cette même année, elle effectue une sortie à Grindelwald et, sur le chemin du retour, elle donne un concert à Charmey, où elle est accueillie par la famille de M. Camille Python, ancien membre actif.

1953 
Du 10 au 12 juillet a lieu, à Fribourg, la Fête fédérale de musique. C’est la première fois, et non sans appréhension, que la société participe à une manifestation d’une telle envergure. Elle concoure en 4ème catégorie, sous la direction de Raphaël Wohlhauser.

1954
Le 8 août, la société endeuillée accompagne à sa dernière demeure la Marraine de son drapeau, Mme Marie Gross-Python.

1955
Le 5 juin a lieu, à Ecuvillens, la première Fête des musiques du Giron de Sarine-Campagne. Aussi, notre société ne manque pas ce rendez-vous des musiciens sarinois.

Le 2 octobre, la communauté villageoise inaugure la nouvelle salle communale avec la participation active de toutes les sociétés locales, lesquelles pourront disposer à l’avenir de cet espace pour leurs diverses prestations.

1957
Le 21 avril, le village d’Arconciel est en fête, car sa fanfare étrenne de nouveaux uniformes confectionnés par la Maison Ernest Dick SA, à Berne.

Le 30 mai, Arconciel accueille les musiciens sarinois pour la Fête régionale. Organisateurs et population villageoise fournissent de gros efforts pour la réussite de cette manifestation, sous la présidence de M. Gabriel Python, membre actif.1958
En tant que société invitée, notre fanfare concoure au Giron des musiques de la Gruyère, à La Roche. Par la suite, notre société participe à quelques Fêtes du Giron des musiques de  la Sarine, soit à Corpataux en 1959, à Neyruz en 1961, à Treyvaux en 1963 et au Mouret en 1964.

A relever sa participation aux Fêtes cantonales, à Fribourg en 1960 et à Bulle en 1965.

1967
Le 27 août, gratifiée d’un soleil radieux, la société commémore le cinquantenaire de sa fondation. La manifestation qui en découle, présidée par M. Roger Dousse, membre actif, se veut villageoise.

1954
Le 8 août, la société endeuillée accompagne à sa dernière demeure la Marraine de son drapeau, Mme Marie Gross-Python.

1955
Le 5 juin a lieu, à Ecuvillens, la première Fête des musiques du Giron de Sarine-Campagne. Aussi, notre société ne manque pas ce rendez-vous des musiciens sarinois.

Le 2 octobre, la communauté villageoise inaugure la nouvelle salle communale avec la participation active de toutes les sociétés locales, lesquelles pourront disposer à l’avenir de cet espace pour leurs diverses prestations.

1957
Le 21 avril, le village d’Arconciel est en fête, car sa fanfare étrenne de nouveaux uniformes confectionnés par la Maison Ernest Dick SA, à Berne.

Le 30 mai, Arconciel accueille les musiciens sarinois pour la Fête régionale. Organisateurs et population villageoise fournissent de gros efforts pour la réussite de cette manifestation, sous la présidence de M. Gabriel Python, membre actif.1958
En tant que société invitée, notre fanfare concoure au Giron des musiques de la Gruyère, à La Roche. Par la suite, notre société participe à quelques Fêtes du Giron des musiques de  la Sarine, soit à Corpataux en 1959, à Neyruz en 1961, à Treyvaux en 1963 et au Mouret en 1964.

A relever sa participation aux Fêtes cantonales, à Fribourg en 1960 et à Bulle en 1965.

1967
Le 27 août, gratifiée d’un soleil radieux, la société commémore le cinquantenaire de sa fondation. La manifestation qui en découle, présidée par M. Roger Dousse, membre actif, se veut villageoise.

1971
La société de musique « Les Armaillis d’Echarlens » nous invite à participer au Giron des musiques de la Gruyère.

1974
Le 21 avril, la société est endeuillée par le décès du Parrain de la bannière, Louis Kuhn, qu’elle accompagne à sa dernière demeure.

La société perd au fil des ans ceux qui furent les artisans de sa fondation : en 1960 M. Alphonse Dousse, en 1972 M. Max Dousse et en 1978 Maurice Trinchan.

1979
Du 28 au 30 septembre, jours de liesse pour la population villageoise et toute la société, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle bannière. Béni le dimanche 30 septembre, notre nouvel emblème a pour Marraine Mme Julienne Python et pour Parrain M. Jacques Fasel. Un comité d’organisation, présidé par Daniel Chenaux, membre actif, élabore un programme de circonstance dans lequel on relève une touche classique avec un concert de trompettes et orgue, le samedi soir à l’église. Le banquet, servi à la grande salle de l’Auberge des Trois Sapins, met un terme à cette belle fête.

1980
La société se rend à Arconcey (Côte d’Or, département de Dijon), arborant à cette        occasion le bredzon fribourgeois, prélude à un prochain jumelage Arconcey – Arconciel.

1982
Du 3 au 5 septembre, la société participe activement à la Fête du centenaire de la Société de Chant d’Arconciel.

1985
En janvier, la société enregistre la démission de M. Raphaël Wohlhauser de son poste de directeur, après 38 années de direction. Vu cette longévité extraordinaire, le titre de directeur honoraire lui est légitimement décerné.

1986
Avec l’insistance de M. Joseph Bulliard, nouveau directeur, la formation s’intensifie, particulièrement au niveau des jeunes, sous la houlette de M. Jean-Claude Kolly, instituteur à Ependes et directeur de la Gérinia à Marly.

1987
Pour ses 70 ans d’existence, la société étrenne un nouvel uniforme confectionné par la Fabrique d’uniformes Bandelier à Vevey. Placées sous la responsabilité d’un comité d’organisation, présidé par M. Pierre Telley syndic, les festivités marquant l’inauguration des uniformes, ont lieu les 27 juin, 3, 4 et 5 juillet. En cette circonstance, une cantine de 2000 places est érigée Au Pré de l’Arche, soit à l’emplacement actuel du complexe communal. La parfaite réussite de cette manifestation résulte d’un travail d’organisation minutieux et sérieux, ainsi que de l’engagement exemplaire de l’ensemble des membres actifs et d’une grande partie de la population villageoise.

Le 5 septembre, la société se fait un plaisir de jouer à l’occasion de la Fête du  jumelage  Arconcey – Arconciel.

1989
Le 2 juillet, la société se produit à l’occasion  de la bénédiction de la nouvelle cloche « MYRIAM »  et du 200ème anniversaire de notre église.

 Le 22 octobre, elle participe également à l’inauguration des carillons, dont la composition est l’œuvre de M. Oscar Moret, professeur de musique, compositeur et ancien directeur de La Landwehr de Fribourg.

Participation de la société au centenaire de la Fanfare « Les Armaillis d’Echarlens ».

Au cours de l’année, huit de nos jeunes musiciens en formation intègrent le corps de cadets EJRD (Ensemble des Jeunes de la Rive Droite) qui vient de se constituer et qui est présidé par M. Daniel Python, membre actif de notre société.

1990
Lors de son concert annuel, la société a l’honneur de décerner la Médaille internationale à M. Henri Python, pour 60 ans d’activité musicale. Il s’agit d’un fait unique puisque c’est le seul titulaire à ce jour de cette distinction au sein de notre fanfare.

1991
Le 21 septembre, la société défile au cortège de la Fête des Vendanges du Vully, à Praz.

1992
Le 13 février, les musiciennes et musiciens d’Arconciel sont peinés d’apprendre le décès de M. Henri Python, médaillé international, à l’âge de 78 ans. La société en corps l’accompagne à sa dernière demeure.                       

Du 18 au 21 juin, la société fête le 75ème anniversaire de sa fondation. Le comité d’organisation, présidé par M. René Joye, a parfaitement orchestré cet événement qui débute par un loto, se poursuit par le concours de jeunes solistes du Giron des musiques de la Sarine et se termine par la journée officielle avec la messe solennelle à l’église et le banquet dans la cantine de 500 places érigée sur la place de l’école. Félicitations et remerciements aux artisans et participants à cette manifestation pleinement réussie.

1993
Dans le courant de l’été, excursion en car de la société à Grimentz. Les 64 personnes, membres actifs, parrain, marraine et accompagnants, qui y participent peuvent apprécier le majestueux décor du Valais. A cette occasion, la fanfare donne un concert-apéritif au centre du village. Sur le chemin du retour, un petit concert est donné aux Bains de Saillon, avant le repas du soir organisé dans un restaurant du lieu.

Les 16 et 17 octobre, 4 jeunes membres de la société participent au premier concours de solistes organisé par la Société cantonale des musiques fribourgeoises, à Romont.

 Le 16 octobre, la société est présente à l’inauguration du complexe communal d’Arconciel.

1995
Les 17 et 18 juin, la société est invitée au jubilé de la Fanfare Municipale de Salvan. Deux journées mémorables passées dans ce beau village valaisan.

1996
Le 20 août, participation de la fanfare au concert d’ouverture des Rencontres folkloriques internationales de Fribourg, et le 24 août à la Bénichon des Fribourgeois de Montreux.

1997
Adhésion à l’Association fribourgeoise des jeunes musiciens.

1998
Le 21 mars, prestation de la société en seconde partie du concert des Fribourgeois d’Yverdon.

1999
Année marquée par le 21ème Giron des musiques de la Sarine, à Arconciel, les 6-7-8-9 mai. Un comité d’organisation, présidé par M. Bernard Currat, œuvre intensément pour la mise sur pied de cette manifestation qualifiée de gigantesque pour un village comme le nôtre. Aussi, c’est avec l’engagement de la population villageoise et des gens de l’extérieur qu’Arconciel accueille dignement les 860 musiciennes et musiciens du giron sarinois, y compris la Fanfare Municipale de Salvan, société invitée.

Le programme des 4 jours se présente comme suit :
Jeudi soir, un grand loto avec lots en espèces ; vendredi soir, un spectacle suivi d’un bal ; la journée de samedi est réservée aux concours des sociétés devant le jury et la soirée est agrémentée par une brillante prestation du Brass Band « Bürgermusik » de Lucerne, triple champion suisse de la catégorie excellence ; le dimanche à midi c’est le banquet officiel, puis la fête se termine en apothéose avec le cortège ayant pour thème « Des Romains aux Robots », composé de 33 groupes et de 20 fanfares. Le parcours, partant du Rialet, traverse le centre du village pour aboutir à la place de fête située en bordure de la route conduisant à La Garde, où est érigée une cantine de 4000 places. Le temps exécrable du samedi n’a pas trop entravé la réussite de cette fête mémorable.

2000
En juin la société participe à la fête cantonale des musiques fribourgeoises à Estavyer-Le-Lac.

2001
Le vendredi 15 juin, la société participe à la Fête fédérale de musique à Fribourg, où elle concoure en 3ème catégorie brass band, sous la direction de M. Stéphane Mooser.  A son retour de la fête, elle est accueillie par le Chœur mixte sur la place du village, où un apéritif est servi à tous les amis de la musique présents pour la circonstance.

2002
Dans le cadre de son 100ème anniversaire, la Société de musique de Treyvaux nous invite à donner un concert-apéritif à grande salle de l’école, le 19 octobre.

2003
Le 4 janvier, à l’instigation du directeur, M. Stéphane Moser, la société donne un concert du Nouvel-An, avec projection de photos, ce qui produit un grand effet auprès du public. L’enregistrement d’un CD est réalisé à cette occasion.

Le 1er mars, la société joue à la salle communale pour le kiosque à musique ; le  reporter étant M. Jean-Marc Richard. Cette expérience permet à notre fanfare de se faire connaître au travers des ondes de la radio.

2004
Le 29 mai, Chardonne invite notre fanfare à l’occasion du marché des vins. Par un temps ensoleillé, elle se produit à différents emplacements du village et termine sa prestation par un défilé. Elle se rend ensuite à Vionnaz pour le repas du soir qui est pris dans le cadre du Festival des musiques du Bas-Valais. Quelle belle journée passée proche du Léman !

Le 26 septembre, pour les 25 ans de notre bannière, un repas de reconnaissance groupant les membres de la société est organisé en l’honneur de la marraine et du parrain.

2005
Les 29 et 30 janvier, un concert d’exception, regroupant la fanfare d’Arconciel, les chœurs mixtes d’Arconciel et de Treyvaux, ainsi que le chœur de jeunes Utopie, a lieu à l’église de Treyvaux. Un comité d’organisation, présidé par M. Pierre Telley, ne ménage pas ses efforts pour assurer le bon déroulement des opérations. Ce concert, placé sous la direction de MM. Stéphane Mooser et Gonzague Monney, recueille un écho admirable du public venu en grand nombre. Au programme dix pièces, dont « Messe de l’Espérance », création de M. Jean-François Michel, professeur de musique, est une démarche du compositeur guidé par l’espérance de faire partager à des amis un moment où l’on sent le bonheur très proche. A l’une des deux prestations, en l’absence du titulaire malade, M. J.-F. Michel assure la partie de cornet Mib. Ce concert est enregistré sur CD.

2017
Le 6 février, c’est dans la consternation que la société participe en corps à la cérémonie du dernier adieu pour son directeur honoraire, M. Raphaël Wohlhauser, décédé dans sa 96ème année.

L’année du 100ème anniversaire de la Société de musique « HARMONIE » d’Arconciel. A l’occasion de cet événement extraordinaire, un comité d’organisation, présidé par Jean-François Bielmann, ancien membre actif, est à la tâche pour présenter un programme alléchant et varié, à savoir :

les 24 et 25 juin, le spectacle de l’Ecole de musique d’Arconciel, intitulé « Le 7ème Fluide », dirigé par Mme Suzanne Zuchuat ;
le 1er  septembre en soirée,  un concert regroupant les sociétés de musique voisines ;
le 2 septembre, une balade gourmande dans le village suivie, en soirée, d’animations.
Les soirées des 1 et 2 septembre se déroulent à la ferme de M. Philippe Bulliard, membre actif ;
le 3 septembre, messe et bénédiction de la nouvelle bannière qui a pour Marraine Mme Jacqueline Allred et pour Parrain M. René Joye. Le banquet, servi à la grande salle du Café des Trois Sapins, clôt la commémoration du centenaire de notre fanfare.

2018
En septembre 2018, M Marc Jeanbourquin reprend la direction de l’Harmonie.

2019
Du 29 mai au 2 juin 2019 à lieu le Giron des Musiques de la Sarine à Farvagny. l’Harmonie se produira en salle et participera au concours de marche, ainsi qu’au cortège du dimanche sous un soleil de plomb.

2020
Les 15 et 16 février, les concerts annuels sont déplacés à la grande salle de Treyvaux, mais le programme jazz et festif, dirigé par M Marc Jeanbourquin ravira le public présent. Les cadets et leur nouvelle directrice Mme Charlotte Buisson-Rieux, amène une touche de fraîcheur musicale, fort appréciée. La saison musicale sera stoppée nette, par la crise mondiale du Covid-19. La fête cantonale des Musiques fribourgeoises de Romont aurait dû avoir lieu en mai. Dans le but d’intégrer au mieux les 5 nouveaux musiciens issus de l’école de musique, l’Harmonie avait décidé de s’y présenter en 3e catégorie.

Pour la période de 1917 à 1985, texte et photos sont repris du *Regard sur le passé de notre Société » de feu Henri Python, inséré dans le livret de fête de l’inauguration des uniformes en 1987. 
La rétrospective des cent ans de la Société de musique « HARMONIE » d’Arconciel est de Daniel Chenaux, ancien membre actif.